Présidentielle 2016 : Pleurs d’un cœur meurtri ! – Gaboneco

Je pleure chaque jour ces disparus, ces gabonais assassinés parce qu’ils ont réclamé haut et fort la liberté. Je pleure ces jeunes agonisant dans les cliniques. Je pleure ces enfants disparus que recherchent vainement les familles. Je pleure ces corps ensevelis secrètement dans une fausse commune à quelques kilomètres de Libreville. Je pleure ces corps criblés de balles entassés dans les maisons funèbres. Je pleure ces familles attristées devant le spectacle macabre des siens retrouvés dans les morgues, des corps troués de balles.Ma désolation est grande sachant combien ces sorciers méprisent et renient ces morts. Je prie Dieu frère parce que je sais que les morts ne sont pas morts, ils vivent bien qu’étant dans un autre monde. Je sais que ce sang innocent cri vengeance. Et moi, je rejoins ces cris frère, dans mes prières je réclame cette justice pour ces justes décédés au front pour notre liberté à tous mais que nous combattons malgré nous. Je chanterais leurs louanges au soir de la victoire.

Excuses moi frère mais ma colère est grande et ma souffrance est énorme tellement j’ai honte. J’ai honte de cette caste de politiciens ringard dont l’attribut ‘’Homme d’Etat’’ ne saurait être affublé à ces assassins de l’histoire que tente d’écrire ce peuple meurtri. Je pleure pour ces martyrs du 21ème siècle. Je pleure pour ceux qui au soir du 23 septembre 2016 rejoindront, peut-être avec nous, la liste de ces martyrs tombés pour la démocratie, la liberté et la paix.


L’article apparu sur Gabon Eco . cliquer sur le link suivant pour voir l’article Original


link de l’article original sur Gabon Eco


Auteur :