Hugues Desmarchelier : «L’avenir est à l’électrique»

Questions à Hugues Desmarchelier, responsable du programme Electrical Vehicle chez NissanALM : Comment Nissan parvient-elle à rendre la mobilité intelligente ?Hugues Desmarchelier  : Nissan Intelligent Mobility s’articule autour de trois axes principaux. A commencer par Intelligent Driving qui consiste en un système permettant de faciliter la tâche  du conducteur, notamment à travers Propilote par exemple, lancé récemment au Japon.Vient ensuite Intelligent Power. Clairement liée à la motorisation e-Power, elle  s’inspire de la technologie 100% électrique présente sur la Nissan LEAF. À la différence de la LEAF, le système e-Power est une propulsion électrique équipée d’une motorisation essence permettant de recharger la batterie du véhicule.La nouvelle technologie e-Power se compose d’une motorisation thermique alimentant un générateur électrique; d’un convertisseur, et d’un moteur électrique. C’est exclusivement ce dernier qui propulse le véhicule, comme sur la Nissan LEAF.Avec le système e-Power, le moteur essence a pour seule fonction de recharger la batterie. La technologie Nissan qui en résulte utilise une batterie plus petite que celle de la LEAF, mais capable de procurer un agrément de conduite aussi plaisant que celle d’un véhicule 100% électrique.Le troisième axe qu’est Intelligent Integration tend à établir des connexions entre les véhicules et leur environnement immédiat : routes,  informations, réseaux électriques. Et ce, afin de réduire les embouteillages, favoriser l’autopartage, faciliter l’utilisation du véhicule à distance, et améliorer la gestion énergétique.Ne pensez-vous pas que la conduite autonome exclut le plaisir de conduire ?Il faut savoir que «autonomous driving» est d’abord un choix du conducteur. Et ils sont de plus en plus nombreux à l’adopter eu egard à ses nombreux avantages.C’est avec des trajets quotidiens souvent synonymes d’embouteillages que les automobilistes perdent petit à petit le plaisir de conduire. Grâce aux voitures autonomes, les conducteurs de demain pourront enfin profiter de ce temps perdu pour se détendre.De plus, l’arrivée prochaine des voitures autonomes sur le marché va modifier en profondeur ce regard que certains portent actuellement sur la conduite automobile.  Il n’est pas question de voir la conduite disparaître, mais simplement de donner le choix et la liberté à l’utilisateur. En associant conduite autonome et conduite active, les véhicules automatisés permettront de redécouvrir le plaisir de conduire… ou de laisser la voiture se piloter si l’on souhaite faire autre chose.Comment jugez-vous l’utilisation de l’hybride et l’électrique au niveau de l’Afrique?L’Afrique est aujourd’hui au stade de balbutiement mais elle accompagnera sûrement les avancées technologiques dans ce domaine.Il faut par ailleurs faire le distinguo entre les deux techniques, car la première, plus accessible, est promise en effet à un essor plus rapide que la seconde, qui n’a pas encore achevé sa gestation.Cependant, tous nos clients ont bien compris que le but ultime est de basculer vers les  Electric Vehicle (EV) comme la meilleure solution laquelle permettrait également d’atteindre nos objectifs de zéro émission.

l’article apparu sur Aujourd’hui Maroc

original article sur Aujourd’hui Maroc