Tunisie [vidéo]: une vision, du leadership et un engagement politique sérieux : les attentes des tunisiens après Tunisia 2020

 
Aujourd’hui le 1er décembre 2016, au lendemain de la clôture de la Conférence Internationale sur l’Investissement Tunisia 2020, Tunisie Numérique a tenté de cerner les attentes, opinions et évaluations du citoyen tunisien en rapport avec l’évènement.
De manière général, les tunisiens ont exprimé leur optimisme quant à l’avenir de l’économie tunisienne en voyant d’un œil positif l’organisation et le déroulement de Tunisia 2020.
Toutefois, ils ont témoigné d’une grande lucidité vis-à-vis les enjeux et perspectives de la conférence, en particulier concernant les dons, promesses d’investissements et prêts accordés par plusieurs pays et organismes financiers internationaux.
Soutenir la Tunisie, c’est investir dans la Tunisie postrévolutionnaire
Selon un jeune tunisien, le soutien international à la Tunisie qui s’est manifesté à travers Tunisia 2020, est en réalité un investissement dans la jeune démocratie tunisienne et signe d’une foi réelle dans sa jeunesse énergique et compétente, dans sa main d’œuvre qualifié et dans son emplacement stratégique en tant que porte ouverte sur l’Europe, le Maghreb et l’Afrique. Dans ce contexte, il a souligné que les intérêts économiques sont communs aux pays investisseurs et à la Tunisie, et qu’il faudrait davantage cultiver cet intérêt, car tout investissement vise par définition la création de gains.
Besoin d’un leadership sérieux et d’une vision stratégique à long terme
Un universitaire tunisien a attiré l’attention sur la nécessité d’avoir une vision réelle des besoins de l’économie tunisienne à chaque phase et de disposer d’un leadership capable de relever les défis. Par ailleurs, l’homme a expliqué que l’organisation de congrès d’envergure n’est pas suffisante (en faisant allusion au Congrès d’Egypte qui n’a pas concrétisé ses objectifs), et qu’il faudrait une pensée politique contemporaine et un vrai projet de développement adapté et guidé par quelqu’un de la valeur du premier président de la république tunisienne Habib Bourguiba.
Les moyens financiers ne peuvent aboutir sans le travail
D’autres tunisiens ont souligné la nécessité d’investir dans le travail comme les allemands suite à la fin de la seconde guerre mondiale, tout en orientant les efforts de manière intelligente en fixant un plan clair et en assurant le contrôle de l’orientation des financements. Dans ce contexte, un tunisien a suggéré la création d’une commission composée de spécialistes pour assurer le suivi des accords conclus et s’assurer de leur concrétisation. Un autre a affirmé s’attendre à une meilleure conscience politique en déplorant le manque de culture politique des parlementaires tunisiens.
Un autre citoyen tunisien a quant à lui insisté sur les valeurs tunisiennes et la force du peuple tunisien en assurant qu’un peuple qui a notre histoire ne peut chuter que pour se relever toujours.
La Tunisie n’est pas seule… et cela dans tous les sens du terme
Aussi, les tunisiens semblaient conscients du système économique mondialiste qui place la Tunisie dans un contexte ouvert à tous les pays. La Tunisie n’est pas seule a confirmé certains, elle jouit d’un soutien mondial mais elle aussi soumise à des exigences de la part d’organismes internationaux telle que la banque mondiale qui peut contraindre à appliquer des mesures parfois douloureuses, notamment dans le cadre d’accords et afin de permettre à la Tunisie de profiter de certains prêts.
 

Lire aussiTunisia 2020: signature d’un accord entre la FIPA et son homologue mexicaine
Tunisia 2020 : un don de 100 millions d’euros de la part de l’Italie
Tunisia 2020: Signature d’une trentaine d’accords et de conventions
Premier partenaire de la Tunisie, la France se mobilise pour Tunisia 2020
Tunisie- Conseil ministériel autour des préparatifs de Tunisia 2020

l’article apparu sur Tunisie Numerique

original article sur Tunisie Numerique

Articles similaires