Tunisie- A l’ouverture des journées de l’entreprise, Chahed met l’accent sur la relance économique

La 31ème édition des Journées de l’Entreprise s’est ouverte vendredi à Sousse, sous le thème « l’entreprise et la transformation digitale : Mutation et opportunités », à l’initiative du think thank économique, l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprises (IACE).
Plusieurs personnalités politiques de premier rang prennent part à cet évènement. Parmi eux figuraient le Vice-Premier Ministre Libyen, Ahmed Maiteeg, le ministre délégué chargé de l’Economie Numérique et de la Modernisation des Systèmes Financiers en Algérie, Mouatassem Boudiaf, le Président de l’Institut Chinois des Réformes et du Développement en Chine, Chi Fulin, ainsi que M. Santiago Gomez Barrera, Secrétaire du Gouvernement de Medellin en Colombie.
D’autres personnalités à l’instar de l’ancien chef du gouvernement, Mehdi Jomâa et du président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi ont également pris part à cet évènement qui réunit plus de 30 pays.
S’exprimant à l’ouverture de cet évènement, le chef du gouvernement, Youssef Chahed a affirmé que le moment est venu pour la mutation économique afin d’ancrer de manière définitive la réussite de la transition démocratique en Tunisie.
Il a estimé que le succès de la Conférence internationale pour l’investissement témoigne de l’intérêt des investisseurs étrangers pour le site Tunisie, qui recèle des atouts considérables.
Le chef du gouvernement a ajouté que le projet-loi de Finances pour l’exercice marque le début de l’assainissement des finances publiques et pose les premières pierres du regain de la compétitivité.
En mettant l’accent sur la relance économique, Youssef Chahed a rappelé que la plus grande bataille à emporter reste celle de l’emploi.
« Nous avons 620.000 chômeurs. Tout doit être pensé en faveur de l’emploi », a dit Youssef Chahed soulignant que l’emploi dépend de la croissance.
Aussi, le chef du gouvernement s’est-il penché sur la transformation numérique jugeant qu’elle représentent un levier de croissance important pour l’avenir.
Résolument optimiste, le chef du gouvernement a conclu en plaidant pour une union sacrée de toutes les forces politiques.

Lire aussiTunisie- Y. Chahed: la loi de finances est un outil pour la relance économique
Tunisie- Slim Chaker: l’investissement: condition sine qua non pour la relance économique
Peugeot partenaire de la relance économique en Tunisie
Tunisie – Mais qu’attendent-ils, donc, pour se pencher sur la relance économique ?
La recherche scientifique dans les secteurs de la logistique et du transport : une autre niche pour la relance économique en Tunisie ?

l’article apparu sur Tunisie Numerique

original article sur Tunisie Numerique