Radhia Nasraoui : Le gouvernement souhaite l’élimination de Hamma Hammami

Businessnews.com.tn | publié le 12/07/2017 14:25

La militante des droits de l’Homme et épouse du porte-parole du Front populaire, Radhia Nasraoui, était présente ce mercredi 12 juillet 2017 à Mosaïque FM pour parler des raisons de sa grève de la faim.
« Notre problème n’est pas la présence sécuritaire, mais le manque de son efficacité » a déclaré Radhia Nasraoui. Elle a également affirmé que son mari, Hamma Hammami, était le plus menacé des hommes politiques « alors que Rached Ghannouchi et Hafedh Caïd Essebsi profitent d’une protection intégrale ».
« Je pense que ce relâchement sécuritaire est politique parce que Hamma Hammami, en tant que porte-parole du Front populaire et en tant qu’opposant au gouvernement actuel, avait appelé à des élections législatives et présidentielles anticipées », a-t-elle ajouté. L’avocate a affirmé que le gouvernement « n’est pas démocratique» et qu’il souhaite l’élimination de Hamma Hammami.

Radhia Nasraoui a, en outre, précisé que la lettre qu’elle avait reçue du ministre de l’Intérieur ne portait pas de réponses à ses questions concernant les menaces qui entourent son époux «on n’a pas répondu à mes questions et c’est ce qui m’a poussée à entamer une grève de la faim ». «L’Etat appartient à tous les citoyens et c’est de son devoir de protéger ceux qui sont menacés », a-t-elle martelé.

W.N

l’article apparu sur businessnews tunisie

original article sur businessnews tunisie