Du limogeage à la promotion de Souad Sedraoui : Slim Chaker a-t-il reculé .

Businessnews.com.tn | publié le 23/09/2017 22:17

C’est une affaire qui tourne au vinaigre et qui place le ministre de la Santé, Slim Chaker, face à ses mensonges. Alors que l’information faisant état du limogeage de la directrice de l’hôpital Charles Nicolle, Souad Sedraoui, tourne en boucle depuis quelques jours, le ministère de la Santé a démenti catégoriquement cette information ce samedi 23 septembre 2017 laissant place aux scénarios les plus invraisemblables.

C’est « une rumeur sans aucun fondement  »a indiqué le ministère à propos du limogeage de Souad Sedraoui. Un limogeage qu’il a nié en bloc. Pis encore, le communiqué a indiqué que la directrice de l’hôpital Charles Nicolle a été promue pour présider et moderniser l’unité de greffe de l’hôpital « au vu de son expérience et de ses compétences dans ce secteur »…

Mais ce que n’avait pas pris en compte l’administration centrale de Slim Chaker c’est que Souad Sedraoui jouit d’une importante notoriété et que c’est une femme très appréciée dans son milieu. La  décision de la renvoyer a soulevé un tollé au sein de l’hôpital et a mobilisé une centaine de médecins, syndicats et autres auxiliaires de l’hôpital qu’elle dirige lors d’un sit-in de solidarité organisé, en son absence, dans son bureau. Sur la vidéo publiée sur Facebook, on observe clairement tout ce corps médical dans un vaste élan de solidarité. « C’est une femme de labeur constamment en train de travailler. Elle est à l’hôpital nuit et jour et arrive au bureau à 7 heures du matin ! C’est une des meilleures directrices que nous n’ayons jamais eu ! Si elle n’était pas aussi compétente nous ne serions pas en train de manifester pour elle ! » peut-on entendre dans la vidéo.

Le sit-in s’est également déplacé à l’extérieur de l’hôpital où les médecins ont fustigé la décision du ministre « qui prouve son échec » et où ils ont acclamé Souad Sedraoui pour « son labeur et sa constance » en tant que directrice de l’hôpital Charles Nicolle. 

Pourquoi le ministère de la Santé a-t-il publié ce communiqué ? Pourquoi ne pas avoir reconnu que Slim Chaker a pris une décision impulsive et qu’il s’est par la suite rétracté ? Il faut désormais comprendre que le citoyen tunisien est tout à fait capable de reconnaitre le vrai du faux et qu’il n’est plus manipulable au temps des réseaux sociaux !

K.H

l’article apparu sur businessnews tunisie

original article sur businessnews tunisie