Oumar Sarr sur la loi sur le code électoral : « Elle vient à son heure…»

Le vote de la loi sur le code électoral a rencontré l’assentiment de députés de l’opposition. C’est le cas du coordinateur m du PDS Omar Sarr qui a indiqué avant son vote que cette loi vient à son heure. Il a cependant exprimé son désaccord sur le nombre de député qui a été augmenté à 15 notera t’il. «  On nous avait dit 10, aujourd’hui c’est 15 ». Pour les députés des sénégalais de l’extérieur, il a indiqué que le groupe de l’opposition était pour le principe mais a fustigé la répartition. « Ce qui m’étonne c’est la manière dont c’est réparti. On dit dans chacun des départements de l’extérieur sont élus un député au plus et un député au moins. Toutefois dans un même département dont l’électorat est égal et supérieur à 40.000 électeurs obtiennent un minimum de deux sièges, j’aillais dire quel galimatias ». «  D’un côté, on définit le département comme unité de mesure, de l’autre côté on définit le pays. Vous savez de quels pays on pense. On connait bien comment, on réparti ces députés » laissera t’il entendre. « On veut coute que coute donné deux députés à un pays donné. C’est une décision prise d’en haut mais il faut un peu de rationalité. Ce n’est pas possible ».  Le député a aussi proposé la modification de l’article L66 pour réduire le nombre de votants dans les bureaux de vote qui est de 900. « . Je vous avais dit en 2014 que si on met 9OO votants dans un même bureau cela veut dire qu’au moment du vote, on va voter jusque minuit dans certaines communes et cela cause problème » Un amendement a été introduit par le ministère de l’intérieur pour fixer le nombre d’inscrits dans les bureaux de vote à 600 électeurs.

Autres articles

l’article apparu sur Dakar Actu

original article sur dakar Actu