LA DÉCISION DE HOLLANDE PEUT – ELLE IMPACTER SUR LA VISITE D’ÉTAT DE MACKY SALL EN FRANCE?

L’inattendue décision du président Hollande de ne pas briguer un second mandat pourrait déteindre sur l’ambiance de la prochaine visite du chef de l’Etat en France.  Attendu à Paris pour une visite d’état qui se veut historique, le président Macky Sall ne saurait être insensible à cette nouvelle donne. Même si dans les démocraties avancées comme la France, la continuité de l’Etat est érigée en culture de gouvernance. Prévue du 19 au 21 décembre, la visite du président sénégalais aura forcément un goût particulier. Et ce sera la deuxième fois que Macky Sall est reçu à l’Elysée par un Chef d’Etat français sur le départ. L’on se rappelle en 2012,  Macky Sall, fraîchement élu,  avait été reçu par Nicolas Sarkozy en fin de mandat. L’histoire se répète une fois de plus pour Macky. Sauf que cette fois-ci, c’est une visite d’Etat historique après celle de Diouf en 1992, que le président sénégalais va effectuer en France. Il suffit de jeter un coup d’œil sur le programme pour se rendre compte des efforts faits par l’Elysée qui a mis les petits plats dans les grands pour que la visite de Macky Sall soit mémorable. Au menu : entretien avec François Hollande suivi d’un dîner d’État à l’Élysée le 20 décembre, déjeuner à Matignon avec Manuel Valls, le Premier ministre, le lendemain, réception avec les honneurs militaires à l’hôtel des Invalides… Macky Sall sera aussi reçu par Gérard Larcher, le président du Sénat, et Anne Hidalgo, la maire de Paris. Outre la signature de différents accords de coopération économique, le président sénégalais visitera le musée du Quai Branly (avec lequel il signera un partenariat pour le futur Musée des civilisations noires de Dakar) et l’Académie des sciences d’outre-mer, dont il sera nommé membre associé. Durant la première journée de son séjour, il se rendra à Strasbourg en TGV pour visiter les ateliers de l’entreprise Alstom, qui participe au chantier du train express régional devant rallier Dakar au futur aéroport international Blaise-Diagne. Enfin, il sera reçu au Conservatoire national des arts et métiers (dont il sera fait docteur honoris causa) et à l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles, où il a reçu une formation… 

Autres articles

l’article apparu sur Dakar Actu

original article sur dakar Actu

Articles similaires