Décryptage / Sadio Mané brillant avec Liverpool, moyen avec les Lions : Et si Aliou Cissé se rapprochait de Jürgen Klopp ?

«C’est incroyable qu’on ne puisse bénéficier des talents de Sadio Mané en Equipe nationale. On ne peut pas avoir l’un des meilleurs joueurs africains et qu’on ne puisse pas profiter de ses talents. C’est du gâchis !». Cette remarque forte sous forme de dépit venant d’un observateur averti mérite réflexion. Une remarque d’autant plus pertinente que l’attaquant de Liverpool a été transparent lors des deux dernières sorties des Lions, contre le Cap-Vert et l’Afrique du Sud.  Alors c’est quoi le problème ? Pourquoi Sadio Mané est meilleur en club qu’en Equipe nationale ? Evidemment, en guise de réponse classique, on nous dira que les réalités en club ne sont pas les mêmes en Equipe nationale. En clair, ce ne sont pas les mêmes joueurs ni le même système.  Voir Sadio Mané jouer avec les Lions, c’est du gâchis ! On est d’accord. Mais qu’en est-il de certains joueurs qui brillent autant en club qu’en Equipe nationale ? On pense tout près de nous à Diao Baldé Keïta de la Lazio de Rome, qui a fini de prendre ses marques chez les Lions. Et plus loin, on peut citer Victor Moses, le Nigérian de Chelsea, décisif contre l’Algérie le week-end dernier.  Et si les contre-performances de Sadio Mané chez les Lions étaient liées au système de jeu de Aliou Cissé et aux joueurs en charge de l’animer ? En tout cas le constat est là : le feu follet sénégalais peine ou tarde à exploiter tout son potentiel en Equipe nationale. D’ailleurs à l’issue du match contre les Bafana Bafana, Sadio Mané n’était pas sur la même longueur d’onde que le sélectionneur par rapport à l’option prise d’attendre les Sud-africains en première période. Comme s’il avait un frein dans les jambes…  Souvent couplé en attaque avec Diao Baldé et un avant-centre axial (Konaté ou Mame Biram), Sadio Mané donne l’impression de se chercher sur le flanc droit, d’avoir des difficultés à trouver ses repères lui permettant d’exploser dans la profondeur, comme il le fait si bien à Liverpool. En effet, chez les Reds, l’ancien de Génération Foot a été vite adopté par son coach et ses coéquipiers avec déjà 6 buts à son compteur en 10 matchs de Premier League. De l’espace, un jeu groupé, du mouvement…  Avec un jeu groupé (Liverpool est la seconde équipe avec le plus de possession 61,21%) et en perpétuel mouvement, l’international sénégalais se régale avec le trio Coutinho-Firmino-Lallana. En fait : de l’espace, de la liberté, un jeu groupé, du mouvement… c’est qu’il faut à Sadio Mané et qu’il retrouve aisément à Liverpool.  Mais faut dire que son coach Jürgen Klopp, qui a su tisser entre eux une forte complicité, y est pour beaucoup. Le technicien allemand, qui le suivait depuis des années, a su l’intégrer dans son schéma de jeu en lui donnant toute liberté d’initiative. Du coup, on est en droit de se demander pourquoi Aliou Cissé ne se rapprocherait-il pas de Jürgen Klopp, celui qui a réussi à métamorphoser l’international sénégalais ? Une démarche qui pourrait inspirer le coach des Lions à revoir sa manière d’utiliser le prodige sénégalais. Et pour y arriver, il faudrait d’abord que Aliou Cissé évite de rester scotché sur son très cher 4-3-3. D’éviter d’être figé par rapport à son organisation offensive. Mais là c’est un autre débat… Le Quotidien

Autres articles

l’article apparu sur Dakar Actu

original article sur dakar Actu