Une députée plaide pour la poursuite de l’insémination artificielle

Dakar, 1er déc (APS) – La voie du salut pour le secteur de l’élevage, notamment l’accroissement de la race bovine, demeure l’insémination artificielle, a estime jeudi, à Dakar, la députée Khady Diédhiou.

« Qu’est ce qu’est devenu le programme d’insémination artificielle. Je pense que la voie de salut pour le Sénégal, c’est la poursuite du programme d’insémination artificielle », a-t-elle notamment indiqué.

Khady Diédhiou s’exprimait lors de l’examen par l’Assemblée nationale du projet de budget du ministère de l’Elevage et des Productions animales, arrêté à 22. 304. 570 FCFA pour l’exercice 2016-2017, contre 14. 924. 588 000 FCFA pour le précédent.

Ce budget enregistre ainsi une augmentation de 7. 379. 982. 000 FCFA en valeur absolue et 49,45% en valeur relative. 

« On procède à l’importation de vaches et ça coûte cher. Je ne suis pas pour l’importation de vaches », a poursuivi la députée Khady Diédhiou.

SG/BK

l’article apparu sur agence de press Senegalaise

original article sur agence de press Senegalaise

Articles similaires