Un programme sanitaire de 180 milliards de l’USAID pour épauler le gouvernement

Dakar, 17 jan (APS) – L’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) a officiellement lancé, mardi à Dakar, un programme de 180 milliards de francs CFA visant l’amélioration de la santé publique.Dénommé Programme Santé USAID 2016-2017, il sera mis en œuvre à travers divers mécanismes pour « aider le gouvernement du Sénégal à atteindre ses objectifs pour améliorer la qualité des services sanitaires, l’accès aux services de santé et les comportements dans ce domaine au niveau des 14 régions du pays ».Il est articulé autour des axes stratégiques du Plan national de développement sanitaire (PNDS). Il consolidera son action dans les sept autres régions du pays « en vue de maintenir les acquis grâce à des investissements s’appuyant sur les structures existantes du gouvernement du Sénégal ».‘’La coopération entre le Sénégal et les Etats-Unis a toujours été riche, plus particulièrement dans le domaine de la santé, où ce pays, à travers l’USAID, a contribué à la réalisation d’objectifs prioritaires du PNDS [Plan national de développement sanitaire]’’, a déclaré le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Eva Marie Cole Seck, lors de la cérémonie.Elle a relevé que ‘’le Sénégal est l’un des rares pays africains à avoir connu une baisse considérable de 25% de la mortalité des moins de cinq, depuis 2010’’.Elle a déclaré que ce nouveau programme est le résultat de ‘’la pertinence du mécanisme de financement +Gouvernement à Gouvernement+ dit G2G (G to G), qui se caractérise à la fois par la confiance aux acteurs de la santé et des valeurs partagées par les gouvernement américain et sénégalais‘’, a-t-elle indiqué.‘’ Je salue les progrès rapides réalisés par le Sénégal et invitent tous les acteurs à œuvrer pour réaliser les objectifs du pays en matière de planification familiale’’, a déclaré la directrice de l’USAID au Sénégal, Lisa Franchett.Selon elle, ‘’la santé maternelle a été considérablement renforcée grâce à la disponibilité de services de qualité et au travail d’agents de santé communautaire dévoués’’, a-t-elle souligné.Elle a par ailleurs rappelé ‘’avoir participé récemment, avec le ministre de la Santé, à une cérémonie de remise de matériel médical destiné à la région de Kaffrine, acquis dans le cadre d’une approche de financement direct que l’USAID a développée avec le gouvernement’’. ‘’La santé est une compétence transférée. C’est pourquoi nous accordons une attention particulière à ce programme de l’USAID qui va permettre d’améliorer la santé des populations’’, a estimé le représentant de l’Union des associations d’élus locaux (UAEL), Adama Diouf.

l’article apparu sur agence de press Senegalaise

original article sur agence de press Senegalaise