UGB : vers une conférence internationale sur les aspirations des jeunes du monde

Saint-Louis, 4 déc (APS) – L’institut « Imagine Africa » va organiser une conférence internationale consacrée à la restitution des résultats d’une étude sur les aspirations de la jeunesse dans plusieurs pays du monde, les 16 et 17 décembre, à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (nord), a annoncé à l’APS son président, Pierre Sané.‘’Des participants provenant de plusieurs pays du monde sont attendus à cette rencontre destinée à comprendre les aspirations des jeunes âgés de 20 à 35 ans à travers les résultats de cette étude’’, a-t-il notamment déclaré à l’APS.‘’Les premiers enseignements de cette enquête ont démontré dans plusieurs pays du monde que les jeunes orientent d’abord leur rêve vers l’entrepreneuriat’’, a-t-il souligné.Selon lui, la rencontre constituera une plateforme d’échanges entre les décideurs et les citoyens au nom et au profit de qui les décisions sont prises.Plusieurs acteurs politiques du pouvoir et de l’opposition sénégalaise ont déjà confirmé leur participation à la manifestation qui permettra aux citoyens de les interpeller directement, a indiqué M. Sané.La cérémonie officielle d’ouverture de la manifestation, prévue le 16 décembre à l’UGB, sera présidée par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne.Imagine Africa est un institut qui œuvre pour le développement du continent à travers un changement de paradigme. Il ne s’agit plus de penser le développement en partant du passé mais plutôt en s’appuyant sur le rêve, l’imagination et la prospection, selon son président.‘’Il s’agit de se donner l’Afrique en image. Pas simplement de la restituer à travers l’histoire, les sciences, la culture ou la prospective, mais de la créer, de décider de ce qu’est et ce que sera l’Afrique ou du moins les possibles. Et de valider cette présentation à travers la recherche, le dialogue et le débat informé’’, a-t-il fait valoir. Imagine Africa se donne pour cela trois axes d’intervention : rééquilibrer les relations avec l’occident à travers une coopération sud-sud, l’intégration africaine et la décentralisation, et la priorité aux femmes et aux jeunes.

l’article apparu sur agence de press Senegalaise

original article sur agence de press Senegalaise