« Sans liberté de presse, il n’y a pas de développement », selon le Premier ministre malgache

Antsirade (Madagascar), 26 nov (APS) – Le Premier ministre malgache, Solonandrasana Olivier Mahafaly a soutenu, à la clôture des Assises de l’Union de la presse francophone (UPF) à Antsirade, à 176 km d’Antananarivo, que « sans liberté de presse, il n’ y a point de développement ».
 

Après quatre jours de travaux, les 45èmes assises de l’Union internationale de la presse francophone (UPF) ont été clôturées jeudi à Antsirabe par le Premier ministre de Madagsacar qui a appelé à plus de « liberté de presse ». 

Le chef du gouvernement malgache, journaliste de profession, s’est appesanti sur le métier de la presse dans les pays en développement soutenant que « le travail d’un journaliste n’est pas facile mais il est aussi difficile que celui d’un chef de gouvernement ». 

L’ancien correspondant de presse de Madagascar Tribune s’est surtout félicité du « succès incontournable des assises ». 

« La rencontre a clôturé une année historique de la presse malgache qui célèbre son 150ème anniversaire », a-t-il rappelé, estimant que « les débats ont permis de discuter de l’économie des médias mais aussi de voir les voies et moyens pour pour préserver l’avenir des journalistes face à l’arrivée des politiques et hommes d’affaires dans la profession ». 

Aussi, a-t-il souhaité, que la presse de son pays et le gouvernement se concertent pour trouver des solutions face au nouveau code de la presse. 

Pour le président du Comité international de l’UPF, Madiambal Diagne, les échanges ont permis de trouver les bonnes pratiques, car il y va du renforcement des institutions démocratiques. 

Estimant que les « maux dont souffrent les médias ont été diagnostiqués », Madiambal Diagne a en outre insisté sur cette nouvelle collaboration entre des organisations comme Reporters sans frontières, la Fédération internationale des journalistes (FIJ) et l’Upf pour « mieux protéger la profession ». 

Sur la question de la formation, il a assuré que l’UPF cherchera à satisfaire la demande en s’appuyant sur des organisations internationales et les institutions. 

Ouvertes par le chef de l’Etat malgache, les 45èmes Assises ont réuni prés de 300 participants venus de 47 pays. La délégation sénégalaise composée d’une dizaine de membres a pris part aux Assises sous la conduite du Président de la section nationale, Abdoulaye Thiam, journaliste au quotidien ’’Le Soleil’’.

l’article apparu sur agence de press Senegalaise

original article sur agence de press Senegalaise