Mary Teuw Niane visite ses chantiers de Dakar, Ziguinchor, Sédhiou et Kolda

Dakar, 1er mai (APS) – Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane a souhaité la livraison d’ici décembre des différents chantiers engagés par son département ministériel à travers le pays.

Mary Teuw Niane et sa délégation ont démarré leur visite de sites par les chantiers de réhabilitation du rectorat, de l’auditorium et de l’Office du baccalauréat de l’Université Cheikh-Anta-Diop (UCAD) de Dakar avant de faire cap sur l’Espace numérique ouvert de Mermoz, aux centres de recherche et d’essai de Guédiawaye et de Pikine. La visite des chantiers de Diamniadio a clôturé la première étape du déplacement du ministre.

Le professeur Niane s’est alors réjoui de l’évolution de la construction des infrastructures, estimant qu’ »à l’UCAD, globalement, les choses progressent très bien ».

A Diamniadio, a-t-il poursuivi, les travaux de la médiathèque et du Centre de mutualisation et de partage de la Cité du savoir sont « terminés », et « les travaux de la Maison du savoir avancent bien ». 

Il a assuré que « l’essentiel » des infrastructures que son département est en train de construire à Dakar sera livré d’ici à décembre.

Vingt-quatre heures plus tard, les membres de la délégation sont arrivés à Ziguinchor (Sud) pour la deuxième étape de cette tournée qui devra les mener à Sédhiou.

Dans cette région située au centre de la Casamance, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a visité les chantiers de l’ENO de Sédhiou (sud), où les travaux ont connu un retard.

« Cet ENO va être notre première infrastructure dans cette région », a-t-il souligné, rappelant que son département va faire construire à Sédhiou un centre universitaire délocalisé de l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (ISEP).

A Kolda, l’Espace numérique ouvert (ENO) est en phase de finition. Il a encouragé le responsable de l’entreprise sénégalaise en charge des constructions à être le premier à terminer pour permettre au chef de l’Etat d’inaugurer l’édifice.

La région située en Haute-Casamance abrite le centre délocalisé de l’Université Assane Seck de Ziguinchor. Mary Teuw Niane a promis qu’une fois cette infrastructure terminée, Kolda va être « un carrefour national et international » de la formation en psychologie.

Elle va abriter aussi « le deuxième département de sociologie » des universités publiques sénégalaises, après celui de l’UCAD.

Sur le chemin du retour vers Ziguinchor, il s’est arrêté à Samine, une localité située dans le département de Goudomp (Sédhiou) où il a promis d’y installer un Centre de recherche et d’information.

Le ministre et sa délégation avaient entamé la deuxième étape de cette tournée à Ziguinchor à l’Université Assane Seck. A la fin de la visite de ces chantiers, il s’est étonné de « l’énorme retard dans les délais de livraison et les mauvaises constructions dans les chantiers attribués à l’entreprise SATAR ».

« Les chantiers pilotés par une entreprise qui s’appelle SATAR posent problème parce que SATAR est une mauvaise entreprise. L’amphithéâtre de 150 places n’arrive toujours pas en phase d’achèvement alors que les chantiers ont duré six années », s’est emporté M. Niane.

La délégation a été reçue à Bignona où le ministre a installé le comité de pilotage qui va accompagner et évaluer le fonctionnement de l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (ISEP) de la localité.

Après la visite des chantiers, le professeur Niane, sur invitation des étudiants de l’université a animé une conférence publique sur les reformes de l’Enseignement supérieur : bilan et perspectives.

Selon le coordonnateur de l’inter-amicale des étudiants, Malick Niang, lui et ses camarades sont « tournés vers la réparation de l’histoire ». C’est la raison pour laquelle, pour montrer que les tensions entre eux et les autorités sont surmontées, ils invitent le professeur Mary Teuw Niane à venir animer une conférence.L’étudiant Niang qui a appelé à amener l’entreprises à terminer les travaux a aussi plaidé pour l’augmentation du budget de l’université, la construction d’un nouveau centre de santé et la prise en charge des questions liées à l’électricité et à la canalisation qui posent problème.

En abordant le thème, Mary Teuw Niane a assuré que quatre-vingt-quinze pour cent des décisions prises par le gouvernement pour relancer l’enseignement supérieur et la recherche suivant un plan décennal sont en train d’être mises en œuvre, et 49% d’entre elles ont été exécutées en trois années « seulement ». 

l’article apparu sur agence de press Senegalaise

original article sur agence de press Senegalaise