Macky Sall réclame au gouvernement un système de publication des statistiques de l’emploi

Dakar, 11 jan (APS) – Le chef de l’Etat a invité le Premier ministre Mahammed Dionne « à envisager, dans les meilleurs délais, la mise en place d’un système intégré et consensuel de publication des statistiques de l’emploi », a-t-on appris du communiqué du conseil des ministres tenu mercredi.

A l’occasion de cette rencontre hebdomadaire du gouvernement, le président Macky Sall a invité M. Dionne « à envisager, dans les meilleurs délais, la mise en place d’un système intégré et consensuel de publication des statistiques de l’emploi », rapporte le texte.

Le Premier ministre est également invité « à tenir un conseil interministériel sur l’emploi avant fin février 2017, en prélude au premier conseil présidentiel sur l’emploi prévu en fin mars 2017 ».

« L’examen du rapport annuel des statistiques du travail 2015 révèle que la dynamique de création d’emplois de notre économie s’est consolidée, au regard des contrats de travail officiellement enregistrés au niveau des inspections du travail », ajoute le communiqué du conseil des ministres.

Aussi le président de la République demande-t-il « au Premier ministre d’examiner, avec l’ensemble des acteurs du marché du travail, les enseignements et recommandations dudit rapport, de même que les résultats de toutes les enquêtes relatives à l’emploi, récemment publiées, en vue d’accélérer la réactualisation de la politique nationale de l’emploi, et de mettre en cohérence les programmes et projets de promotion de l’emploi ». 

Le président Sall « exhorte également le gouvernement à intensifier le processus de modernisation du secteur informel et demande à ce titre au Premier ministre de recevoir l’ensemble des organisations de commerçants et d’opérateurs économiques, pour définir, dans la concertation, une feuille de route portant notamment sur les besoins en réhabilitation et construction de marchés et centres commerciaux ».

Ces consultations doivent en outre porter sur « l’encadrement juridique, fiscal, comptable, financier et social, ainsi que sur les mécanismes de recensement des emplois de l’économie informelle », indique le communiqué.

l’article apparu sur agence de press Senegalaise

original article sur agence de press Senegalaise