L’OIF signe plusieurs accords de coopération en marge du Sommet

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Abdoulaye Iba Faye+++Antananarivo (Madagascar), 26 nov (APS) – La Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, Michaëlle Jean a signé, samedi à Antananarivo, trois accords de coopération avec la Commission européenne, l’Agence française de développement (AFD) et le Volontariat des jeunes, a constaté sur place l’APS.
 

Ces accords, signés en marge du 16-ème Sommet de la Francophonie, visent à renforcer les relations entre l’OIF et les acteurs des relations internationales, au bénéfice des Etats francophones, dans le cadre de la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

Le premier accord signé avec la Commission européenne est destiné à renforcer les institutions de l’État de droit et les processus électoraux, en particulier dans les pays en situation de sortie de crise et de consolidation de la paix.

Mais aussi de soutenir la jeunesse par des actions en faveur de la coopération éducative et de la formation professionnelle, ainsi que de l’entrepreneuriat afin de favoriser l’employabilité des jeunes et des femmes.

Aussi, il s’agit d’un développement des liens interculturels pour favoriser les rapports et la compréhension entre les peuples, de même que le renforcement du dialogue et de la coopération commerciale avec les pays du Groupe des ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) pour mieux les accompagner sur la voie du développement.

S’agissant de l’accord avec l’AFD, il est indiqué dans la note remise aux journalistes qu’il a pour objectif de renforcer la coopération OIF/AFD, d’améliorer l’éducation de base en Afrique pour laquelle l’AFD finance déjà deux programmes majeurs de l’OIF.

Il s’agit des programmes Ecoles et langues nationales en Afrique (ELAN) et Initiative francophone pour la formation à distance des maitres (IFADEM) lit-on dans la note.

La même source précise qu’avec « ce nouveau texte, l’OIF et l’AFD s’engagent à mener des efforts communs et complémentaires sur des projets menés dans les pays francophones (ou à leur bénéfice), notamment dans le domaine de l’employabilité des jeunes et des femmes, priorité des deux institutions ».

L’accord avec le Volontariat des jeunes porte sur le volontariat international de la Francophonie. Il a été signé avec la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), l’Agence du service civique, l’Office franco-québécois de la Jeunesse (OFQJ) et le Bureau international Jeunesse de la Fédération de Wallonie Bruxelles. 

Son objectif est de développer le volontariat international des jeunes dans l’espace francophone en constituant un corps de 500 jeunes volontaires internationaux d’ici le prochain Sommet, en 2018.

l’article apparu sur agence de press Senegalaise

original article sur agence de press Senegalaise