Le procès de Barthélémy Dias à la Une

Dakar, 1er déc (APS) – L’ouverture, ce jeudi, du procès de Barthélémy Dias, est un des principaux sujets abordés par les quotidiens reçus à l’APS.M. Dias, député-maire de Mermoz Sacré-Cœur, est poursuivi pour le meurtre de Ndiaga Diouf, tué en décembre 2011, lors de l’attaque de la mairie éponyme par un groupe de nervis.

A propos de l’ouverture de ce procès, Enquête écrit : « Le procès du maire de Mermoz Sacré-Cœur débutera aujourd’hui. Face à la presse, hier, Barthélémy Dias a précisé qu’il sera au tribunal mais ne comparaîtra pas sans les commanditaires des évènements du 22 décembre qui ont entraîné la mort de Ndiga Diouf ».

Selon Le Quotidien, « Barthélémy Dias continue de réclamer la comparution des commanditaires de cette fusillade (…) ». 

Pour Walfadjri, « Barthélémy Dias convoque Macky Sall au tribunal ».

Dias qui demande au chef de l’Etat de faire comparaître l’ancien président Abdoulaye Wade a déclaré : « Je ne demande qu’une seule chose et c’est ce que le candidat de l’époque, Macky Sall demandait : la traduction devant la justice des commanditaires ».

Pour Sud Quotidien, « Dias +mouille+ Me Wade et rappelle à Macky Sall ses propos ».

Le Quotidien met en exergue la série de meurtres et titre : « Oumar ne voit pas le Mal dans le pays ». « Il n’y a pas une situation d’insécurité au Sénégal, mais un sentiment d’insécurité. C’est ce qu’a fait savoir hier (mercredi) le directeur général de la Police nationale », souligne le journal, précisant que Oumar Mal faisait face à la presse dans le cadre de la Foire internationale de Dakar.

Le journal L’As annonce que l’Assemblée nationale a été saisie en procédure d’urgence pour l’examen des textes de réforme sur la justice. « N’en déplaise aux magistrats, le texte portant réforme sur la Cour suprême et qui allonge l’âge de départ à la retraite de certains juges de 65 à 68 ans, passe aujourd’hui en commission technique », selon le journal.

Le Soleil aborde les programmes de développement territorial et titre : « Macky Sall pour un conseil interministériel de gouvernance et de coordination ». Mercredi, en conseil des ministres, le chef de l’Etat a rappelé au gouvernement « l’importance primordiale qu’il accorde au développement durable et équitable des territoires ». 

« En effet, en vue d’améliorer de manière notable l’équipement deslocalités, le bien-être des populations, et bâtir le Sénégal urbain du futur, le Président de la République a initié, dans la dynamique des conseils des ministres délocalisés, de nouveaux programmes innovants et performants, et engagé l’aménagement et le développement de nouveaux pôles urbains, universitaires et touristiques », selon le communiqué du Conseil des ministres.

Au sujet de la rencontre prévue ce jeudi entre Macky Sall et l’opposition, Libération titre : « Mankoo, les dessous du tassaro (éclatement) ». « En vérité, note le journal, aucun leader de Mankoo Wattu Sénégal n’a dit qu’il n’est pas d’accord avec l’audience prévue au Palais ce jour. Le problème est que tout le monde -disons la majeure partie- veut faire partie de la … délégation qui ne doit être composée que de huit personnes ».

OID/PON

l’article apparu sur agence de press Senegalaise

original article sur agence de press Senegalaise

Articles similaires