La rencontre Macky Sall-opposition à la Une

Dakar, 2 déc (APS) – La rencontre entre le chef de l’Etat et l’opposition qui s’est tenue jeudi au palais de la République est le principal sujet en exergue dans les quotidiens reçus vendredi à l’APS.‘’Vent de dégel’’, titre Enquête après la rencontre entre Macky Sall et Mankoo Wattu Sénégal. 
‘’L’opposition réunie autour du Front pour la défense du Sénégal/Mankoo Wattu Sénégal et le président de la République, Macky Sall, ont eu hier des discussions approfondies sur le processus électoral. C’était dans le cadre de la poursuite du dialogue national initié par le chef de l’Etat depuis le 28 mai dernier’’, écrit le journal qui annonce que les deux parties ont fixé la date des Législatives au 2 juillet 2017. 
La délégation conduite par Mamadou Diop Decroix rendra-compte à sa base, ce vendredi.
Ainsi, ‘‘Macky Sall fixe les règles du jeu’’, selon Le Quotidien.
Pour Libération, ‘’que de surprise, hier, au Palais !’’, avec la présence à cette rencontre de partis dont Pastef de Ousmane Sonko, Rewmi d’Idrissa Seck, etc.
Le Soleil souligne que le chef de l’Etat a rappelé son ‘’attachement sans réserve au consensus’’.
Pour Sud Quotidien, l’annonce de la date des élections législatives est l’un des ‘’principaux points d’accord’’ entre Macky Sall et l’opposition. Il y a aussi l’augmentation du nombre de commissions administratives pour l’inscription massive des Sénégalais en âge de voter, la simplification de la procédure d’inscription des citoyens sénégalais sur les listes électorales, au moyen d’un extrait de naissance ou d’un passeport ordinaire, etc.
Parmi les points ayant fait l’objet d’un ‘’consensus’’, L’Observateur note le fichier électoral et la date des législatives fixée au 2 juillet 2017. Par contre Abdoulaye Diallo, le ministre de l’Intérieur ‘’restera le patron des élections’’ alors que l’opposition réclame une personnalité neutre à ce poste.
La requête contre Abdoulaye Daouda Diallo fait partie des ‘’accords’’ entre les deux parties, relève aussi Le Témoin quotidien. Pour L’As aussi, Macky Sall ‘’donne des gages’’ à l’opposition mais ‘’a été intraitable sur le bulletin unique et sur la disqualification du ministre de l’Intérieur’’.
Pour Vox Populi, ‘’Macky Sall choisit le 2 juillet (pour les législatives) et refuse le départ de Abdoulaye Daouda Diallo’’.
OID/PON

l’article apparu sur agence de press Senegalaise

original article sur agence de press Senegalaise

Articles similaires