Carte d’identité biométrique : installation en vue de 12 commissions administratives à Kaolack

Kaolack, 20 déc (APS) – Le préfet du département de Kaolack, Fodé Fall a annoncé, mardi, l’installation de 12 commissions administratives et centres d’instruction destinés à la conception de carte d’identité biométrique à puce CEDEAO (Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest). »Cela a été possible grâce à l’acquisition de nouveaux matériels, ce qui fait de Kaolack, l’un des départements du Sénégal les plus dotés en termes de matériels destinés à la confection des cartes d’identité biométriques », a souligné M. Fall, dans un entretien accordé à l’APS. »Si au début nous avions quelques difficultés avec les machines utilisées pour enrôler les citoyens. Aujourd’hui beaucoup de ces difficultés ont été réglées », a-t-il relevé.Concernant ces nouvelles commissions administratives et centres d’instruction, Fodé Fall a fait savoir que la commune de Kaolack en aura six dont trois sont déjà fonctionnelles.En outre, les commissions mobiles seront installées dans les quartiers à partir de mercredi, a informé le préfet de Kaolack qui a ajouté que ses locaux abriteront deux commissions administratives.Par ailleurs, une commission mobile est en train de faire le tour de la ville et un centre d’instruction devrait être ouvert à la mairie de Kaolack, à Médina Baye et au quartier Sara, a dit Fodé Fall.Le chef de l’exécutif départemental a précisé que ces commissions ne seront pas installées définitivement dans ces quartiers précités, mais plutôt de façon tournante d’un quartier à un autre.En plus des six commissions de la commune, il est prévu autant pour le département de Kaolack, a dit Fodé Fall, expliquant que Kahone en accueillera une et l’arrondissement de Koumbal en aura deux, autant à Ngothie et une à Ndiédieng.M. Fall a fait remarquer qu’avec ce dispositif dans le département, « les difficultés liées à la confection des cartes biométriques seront amoindries ». »Nous pensons alors que le niveau de performance passera de 90 personnes en moyenne à la barre des 100 à 120 personnes par jour et par commission », a-t-il estimé.Le préfet de Kaolack a en outre appelé les populations à adhérer et aller massivement se faire enrôler dans les différentes commissions.

l’article apparu sur agence de press Senegalaise

original article sur agence de press Senegalaise