La Nyanga s’imprègne de «Graine» – Gabonreview.com | Actualité du Gabon | 

Poursuivant la promotion de la Gabonaise des réalisations agricoles et initiatives des nationaux engagés (Graine), la Coordination générale de ce programme a entretenu, le vendredi 29 juillet 2016 à Libreville, les ressortissants de la Nyanga pour les sensibiliser sur les avantages de ce projet. Léandre Bouloubou, Coordinateur général du projet, expliquant les contours du programme Graine. © Gabonreview

Le tour est revenu aux ressortissants de la province de la Nyanga d’être sensibilisés et de s’informer sur les tenants et les aboutissants du programme Graine. Le président de la République étant incessamment attendu dans cette province du sud Gabon pour le lancement officiel du programme, le coordinateur général du projet, Léandre Bouloubou, a animé une conférence explicative, le 29 juillet dernier, pour aider les ressortissants de cette localité du pays à mieux cerner les contours de ce projet. Il s’est agi d’une nouvelle journée de sensibilisation dénommée «Journée Graine Nyanga à Libreville».
Un moment de l’exposé. © Gabonreview
La Coordination générale de ce programme s’est donc saisie de la circonstance pour parler de ce projet qui vise le développement de l’agriculture au Gabon. De même, elle a voulu, à travers son discours, amener les jeunes, les femmes et les hommes de tous les niveaux – social, économique et politique – à comprendre le projet. Une opération qui devrait les pousser à y participer ou à aider le plus grand nombre de personnes à le cerner et à y adhérer. Ont donc pris part à cette rencontre, les cadres de la province, entre autres.
Le propos était pour l’essentiel axé sur l’enjeu de ce programme. Il a été question de créer une nouvelle génération d’entrepreneurs agricoles. Ce qui passe nécessairement par la création de coopératives agricoles devant favoriser la création de plantations agro-industrielles. Les étapes essentielles du projet concernent la formation, l’octroi des parcelles de terrain et des financements pour, in fine, aboutir à un développement social à travers lequel les uns et les autres deviendront autonomes en terme de finances et de production agricole.
Léandre Bouloubou a expliqué que l’objectif à terme est d’atteindre 20 000 entrepreneurs agricoles engagés ; d’avoir 200 000 ha de plantations de cultures vivrières et de rentes ; de réduire la dépendance alimentaire du Gabon et de faire du pays le 2e producteur d’huile de palme et 3e producteur de caoutchouc en Afrique d’ici 2020. Tout cela est mis en œuvre, a-t-il expliqué, à travers un partenariat public-privé entre l’Etat gabonais et le Groupe Olam International. Cette joint-venture a permis la création de la société Sotrader (51% Etat gabonais, 49% Olam international).
Pour ce qui est des critères, il faut être Gabonais, âgé de 21 ans révolus, être regroupés en coopératives de 15 membres minimum, 2 ha par membre,  pour une superficie totale de 30 ha par coopérative. Les cultures concernent le manioc, la banane, la tomate et le piment. Les cultures de rente quant à elles doivent avoir 300 membres minimum, pour 7 ha par membre. Soit une superficie totale de 2 100 ha par coopérative. Ici les cultures concernent le palmier à huile, le café-cacao, l’hévéa.
Abordant le volet social, Léandre Bouloubou a expliqué que des pistes agricoles seront créés et des panneaux solaires installés, des pompes hydrauliques seront implantées dans ces villages, des kits scolaires seront distribués tandis que les concernées bénéficieront de la couverture de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), des dispensaires et des écoles. Ces bénéficiaires seront également formés autant sur le plan national qu’international pour des délais allant de trois à six mois afin de renforcer leur capacité de travail et de production. Le logement n’est pas en reste, puisque des maisons seront construites là où besoin se fera sentir afin d’abriter et loger, dans de meilleurs conditions, ceux qui n’ont plus d’habitations dans les villages.


L’article apparu dans GabonReview . cliquer sur le link suivant pour voir l’article Original


link de l’article original sur Gabonreview


Auteur : Désiré-Clitandre Dzonteu