Destruction de billets de banque : Gisecke & Devrient au côté de la BEAC – Gabonreview.com | Actualité du Gabon | 

L’appel d’offres international ouvert le 21 septembre 2015 pour la fourniture, en lots indépendants d’un système de destruction et de briquetage des billets de banque dans divers centres de la BEAC a été attribué à la société allemande Gisecke & Devrient (G&D).
© bs2.lt

Le pionnier sur le marché de la destruction de billets de banque, Gisecke & Devrient (G&D), a été désigné attributaire pour la fourniture d’un système de destruction et de briquetage des billets de banque dans les différents centres de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), selon un communiqué publié le 26 septembre 2016 par l’institution financière de la sous-région. La prestation de l’entreprise allemande se déploiera dans les agences de la banque à Ebebiyin en République de Guinée équatoriale ; à la direction nationale de la BEAC à Libreville en République gabonaise ; à la direction nationale de la BEAC à N’Djaména et à l’agence BEAC à Abéché en République du Tchad.
En effet, la BEAC procédait jusqu’ici à l’échange de billets et pièces ayant subi une forte détérioration physique, les rendant difficile leur maintien dans le circuit des échanges. Avec la fourniture et l’installation d’un système de destruction et de briquetage des billets de banque sur ressources propres, l’institution souhaite assurer avec efficacité, la disponibilité des signes monétaires dans les circuits économiques et préserver la confiance du public dans ces signes monétaires.
Avec plus de 150 ans d’expérience dans la fabrication des billets de banque, G&D est le pionnier sur le marché de la destruction de billets de banque. Ses machines performantes détruisent jusqu’à 1,5 tonne de billets de banque à l’heure, ce qui représente une valeur de 30 millions d’euros (environ 19,65 milliards de FCFA) si les machines détruisent exclusivement des billets de 20 euros (à peu près 13 000 FCFA). G&D a étendu cette position de leader à tous les documents de sécurité et ceux ayant une certaine valeur monétaire, des titres aux cartes en plastique.

Sur le même thème


L’article apparu dans GabonReview . cliquer sur le link suivant pour voir l’article Original


link de l’article original sur Gabonreview


Auteur : Loic Ntoutoume