Des bus et des voitures électriques fabriqués à Tanger

Les travaux de construction d’une usine chinoise, qui prévoit la création de près de 2.000 emplois, seront entamés prochainement. L’investissement s’élève à un milliard de DH. Le groupe chinois Yang TZE automobile s’apprête à créer sa première usine pour la fabrication de bus et de voitures électriques à Tanger, d’un investissement de plus de 1 milliard de DH, a annoncé récemment le président-directeur général du groupe, Wu Tian CAI.À l’issue d’une réunion avec le président de la région, Ilyas El Omari, le responsable a précisé que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la convention-cadre, signée récemment en marge de la deuxième conférence des parties des pays riverains de la Méditerranée sur les changements climatiques (MedCOP Climat), visant à créer une usine à Tanger pour la fabrication de bus et de voitures électriques, destinés au marché intérieur et à l’export.Il a également précisé que les travaux de construction de cette usine, qui prévoit la création de près 2.000 emplois, seront entamés prochainement.À cet égard, Tian CAI a assuré que le choix de Tanger pour abriter cet investissement est motivé par la position géographique stratégique de la ville, en tant que porte d’entrée vers l’Afrique et l’Europe, l’existence d’une main-d’œuvre hautement qualifiée dans le domaine automobile, et l’offre de facilités d’investissement dans la région.
De son côté, El Omari a indiqué que ce projet vise à favoriser l’économie de l’énergie et la protection de l’environnement et à promouvoir la création d’emplois dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, et vient ainsi conforter les relations économiques liant le Maroc et la Chine.Le président de la région a ainsi fait savoir que les responsables chinois sont venus pour suivre de près la réalisation de ce projet important, et auront par la suite à effectuer des visites au port Tanger Med et aux sites industriels avoisinants, afin de prendre connaissance des chantiers économiques d’envergure lancés dans la région et de ses perspectives de développement.


L’article apparu dans le Matin du sahara Maroc. cliquer sur le link suivant pour voir l’article Original


link de l’article original sur Le Matin Maroc


Auteur :