Contentieux électoral : l’Union africaine au secours des juges électoraux gabonais – Gabonreview.com | Actualité du Gabon | 

Le conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine veut déployer des observateurs au Gabon, pour assister les juges chargés d’arbitrer le scrutin présidentiel du 27 août.
L’algérien Smail Chergui, commissaire à la paix et la sécurité de l’union africaine © D.R.

Dans un communiqué publié le 15 septembre, sur la British broadcaste corporation (BBC), Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine déclare avoir demandé à la commission de l’UA de déployer des juges électoraux dans ce pays pour assister la Cour constitutionnelle dans l’examen du recours déposé le 8 septembre par l’opposant Jean Ping.
Le Conseil de sécurité de l’UA recommande que ces juges soient sélectionnés parmi d’éminents membres des hautes juridictions africaines francophones.
Déclaré deuxième après Ali Bongo avec 48, 23% de suffrages, Jean Ping conteste notamment les résultats de la province du Haut-Ogooué, où le chef de l’Etat sortant est crédité de 95 % des voix, avec un taux de participation de 99 %. La Cour constitutionnelle a jusqu’au 23 septembre pour se prononcer sur ce recours.
L’on se souvient qu’au lendemain des émeutes survenues après l’annonce de la réélection d’Ali Bongo Ondimba, l’UA s’était impliqué dans la recherche d’une issue pacifique de la crise. Une mission de haut rang conduite par le chef de l’Etat du Tchad, Idriss Deby Itno, était annoncée à Libreville avant d’être reportée sine die. La suggestion du Conseil de sécurité de l’UA aura-t-elle un écho favorable auprès des autorités de Libreville ? Rien n’est moins sûr.
Auteur : Jean-Thimothé Kanganga

Sur le même thème


L’article apparu dans GabonReview . cliquer sur le link suivant pour voir l’article Original


link de l’article original sur Gabonreview


Auteur : La Rédaction