Adoption de 105 projets pour un coût de 65 MDH

La commission provinciale pour le développement humain de Taounate a adopté, vendredi, 105 projets pour un coût global de 65 Millions de dirhams (MDH) dont 50 MDH seront financés par le Fonds de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
Le programme transversal s’accapare 47 projets pour un budget total de 19 MDH dont 10 MDH seront déboursés par le fonds de l’INDH.
Le nombre des projets de lutte contre la pauvreté en milieu rural a atteint 42 programmes pour un financement global dépassant les 34 MDH.
Quant au programme de lutte contre la précarité, il a bénéficié de 9 projets d’une valeur globale de 9 MDH dont 7,5 MDH à la charge du fonds de l’INDH.
La commission provinciale a approuvé aussi 6 projets de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain pour une enveloppe budgétaire de 1,5 MDH entièrement à la charge du fonds de l’INDH.
Un seul projet concerne la mise en valeur territoriale nécessitant un budget de 2,3 MDH qui sera entièrement financé par l’INDH.
Ces projets concernent notamment le renforcement du réseau de distribution d’eau potable de la commune d’El Oulja, la construction de deux centres pour les personnes handicapées dans les communes de Tissa et Rhafsay, la construction des centres d’éducation et de formation , des complexes socioéducatifs et sportifs et des terrains de sport de proximité, l’équipement de salles de sports.
Ces projets portent aussi sur l’acquisition d’autocars pour le transport scolaire et des véhicules de secours (4X4), la réalisation d’activités génératrices de revenus, telles l’acquisition d’une unité d’extraction d’huile d’olives et de ruches pour l’apiculture, la distillation des plantes médicinales et aromatiques, l’acquisition d’ équipements de boulangerie et pâtisserie, des salons de coiffure et de triporteurs équipés de caisses frigorifiques pour les marchands de poissons.
Après la présentation du bilan de la période 2005-2015, le gouverneur de la province de Taounate, Hassan Belhadfa a insisté sur la participation, l’adhésion et le redoublement des efforts de tous les partenaires et acteurs associatifs pour garantir les conditions de succès aux projets de l’INDH dans le cadre d’un esprit de promotion de la culture de l’espace social et de la responsabilité de gestion et de sensibilisation de la population à l’importance de ces projets socioculturels et sportifs.

L’article apparu dans le Matin du sahara Maroc. cliquer sur le link suivant pour voir l’article Original


link de l’article original sur Le Matin Maroc


Auteur :