L’affaire Douane Soraz: le gendre national et la femme en or ont encore « manzé », 6 milliards de FCFA, spoliés

L’affaire Douane Soraz dont nous avions fait cas, lundi dernier, prend aujourd’hui des tournures inquiétantes. Selon plusieurs sources, des hauts responsables de la Douane ont été auditionnés la semaine dernière par les limiers de la police judiciaire et certains ont vu leurs comptes bancaires fermés.

Les mêmes sources nous apprend que le gendre national aurait pensé plusieurs heures de garde à vue, de même que certains douaniers. De quoi s’agit-il en fait ? Au début, il s’agit d’un abandon en douane au profit de l’Etat du matériel de plusieurs milliards de francs CFA, environ 6 milliards de FCFA pour être précis. En effet, une société chinoise dénommée CPSCC qui avait travaillé pour le compte de la Soraz a mis sous dépôt 490 containers contenant divers matériels exonérés.
Normalement, selon les textes en vigueur au Niger, ce matériel devrait être vendu aux enchères publiques en respectant les normes requises. C’est-à-dire procéder à une vente après une large publicité.
La loi interdit aux douaniers d’acquérir ce matériel directement ou par personnes interposées. Or, il se trouve que la gestion de ce dossier par la douane et particulièrement le Directeur régional de Zinder a été des plus opaque et scabreuse.
Le DR a acheté ou bien s’est vendu lui-même des équipements au nom de sa femme, et de son hôtel Galaxie. Il parait que deux véhicules de transport en commun, une 4×4 V8 et un grand groupe électrogène ont été cédés à la femme en or à la modique somme de 3 millions de FCFA.
Certains cadres des douanes ont également acheté. Le DG des Douanes a intervenu pour faire vendre à son gendre des groupes électrogènes.
Ainsi plusieurs centaines de groupe groupes auraient été revendus à 15 millions au gendre national, qui décidément se trouve, là, ou il y a les bonnes affaires.
On dit meme que c’est lui-même qui fixait le prix de la vente des articles. Tout puissant gendre qu’il était, il attendait tranquillement à son hôtel, le Directeur régional de Douane de Zinder, qui venait le chercher pour se rendre au lieu de la vente. Tous ces errements qui relèvent de la concussion, ont été détectés par le rapport de la halcia.
Les services de la PJ ont procédé à l’audition des différentes personnes supposées intéressées dans ce vol.
En plus de ça, le produit de la vente irrégulièrea été délesté de plusieurs millions au titre de frais imaginaires engagés. Si ce n’est des doublons de quittances. Très secoué par ce scandale de trop, le DG des Douanes a mis en branle son vaste réseau de trafic d’influence. Il s’est refugié derrière son entourage qui se vante de disposer de tous les moyens pour le protéger.
Car, c’est le puissant lobby de Tahoua qui se targue d’avoir imposé le DG au Président Issoufou, claironne partout que Issoufou Mahamadou ne peut rien contre le DG des Douanes.
Malgré ce parapluie, le DG des Douanes s’est rendu au domicile d’un puissant Ministre d’Etat du Régime pour plaider sa cause. Le sieur Issaka Assoumane, alors DG des Douanes, n’a pas oublié, ses déboires avec l’ancien Tandja qui l’avait limogé durant un conseil des ministres extraordinaire où son dossier était le seul point à l’ordre du jour.
Pour rappel, avant ce conseil des ministres, le Président Tandja l’avait convoqué pour lui dire qu’il avait entendu dire qu’il avait construit une maison et quand il s’était rendu compte qu’il avait besoin du sous sol, il a tout cassé et repris la construction. Donc chat échaudé craint l’eau froide.
Même si un de ses gourous, un jeune homme arrogant et discourtois pense que c’est une simple tempête dans un verre d’eau, Issaka Assoumane pense que cette fois ci, l’Affaire Soraz laissera certainement beaucoup de traces.
À propos de l’Auteur
Namalka Bozari (Contributeur Web) Tamtaminfo News

l’article apparu en premier sur Tamtam website

original article sur Tamtam website

Articles similaires