Remaniement partiel du gouvernement : Mint Habib saute et deux nouvelles figures font leur entrée

 Par communiqué publié par la Présidence de la République, nous apprenons la nomination de Coumba Bâ, au Ministère de la Fonction Publique. Elle remplace à ce poste Seydina Ali Ould Mohamed Khounaqui prend la tête du Ministère de l’Equipement et des Transports. Coumba Bâ quitte ainsi le Ministère de la Jeunesse et des Sports au profit du Directeur de cabinet du Premier Ministre, le jeune Mohamed Ould Djibril. Vatma Mint Habib, pour ne pas avoir accepté de défendre le projet de loi sur les violences basées sur le Genre, ce qui est une marque de désolidarisation vis-à-vis du gouvernement, a été poussée à la porte.
Elle est remplacée par Maïmouna Mint Taghy, jusque-là député à l’Assemblée Nationale. Nous avons recueilli des réactions à chaud. Certains ont dénoncé « un mini-remaniement provocateur qui intervient au moment où beaucoup s’attendait au départ du gouvernement actuel ou tout du moins, à celui de plusieurs de ses membres dont les rendements ont été jugés de médiocres ».
D’autres ont mal vu « le rétrécissement du quota réservé aux Harratines, jugeant que déjà les trois postes qui leur étaient dévolus étaient en deçà de leur représentativité démographique, et que le départ de Vatma Mint Habib n’a pas été compensé par l’arrivée dans le gouvernement d’un membre de la même communauté. » L’Authentique via cridem

l’article apparu sur Mauriweb

original article sur Mauriweb