Rapport sur l'économie arabe : La Mauritanie affiche le déficit budgétaire le plus élevé

C’est ce que révèle un rapport de l’Institution arabe de garantie des investissements et de crédit à l’exportation. Ce rapport met en lumière les difficultés que rencontre la Mauritanie pour assainir ses comptes aussi bien intérieurs qu’extérieurs, en résorbant une partie de leurs déficits.
Ce rapport classe le Maroc au quatrième rang parmi les pays arabes en terme de résorption du déficit budgétaire, avec -3,5% du produit intérieur brut (PIB) prévu en 2016, derrière le Djibouti (+2,1%), la Mauritanie (-0,4%) et le Soudan (-2%). Au bas du tableau figurent la Libye (-56,6%), le Bahreïn (-14,7%) et l’Irak (-14,1%). À rappeler que le Maroc est revenu de loin, puisqu’il était à un déficit de 7,1% en 2012.
Le Maroc présente le déficit du compte courant le plus faible (-1,2%) dans la région arabe au cours de l’année passée, selon le même rapport qui relève que seuls le Koweït et les Émirats arabes unis présentent un compte courant excédentaire, avec respectivement +3,6 et +1,1%. 
Par contre, la Libye affiche une piètre performance (-47,4%), suivie de la Mauritanie (-21,9%).
Par la Rédaction de cridem.org avec Le Matin
©Cridem

l’article apparu sur Mauriweb

original article sur Mauriweb