Les-5-pays-du-Sahel-ont-décidé-de-supprimer-les-frais-de-roaming-entre-eux

Les 5 pays du Sahel ont décidé de supprimer les frais de roaming entre eux

Réunis le 24 novembre 2016 à Ouagadougou, au Burkina Faso, les experts en régulation des télécommunications des pays membres du G5 Sahel ont décidé de supprimer les frais d’itinérance à l’international, entre eux.Les représentants de la Mauritanie, du Mali, du Burkina Faso, du Niger et du Tchad ont échangé durant leur rencontre sur l’élaboration de la feuille de route nécessaire à l’atteinte de cet objectif.Pour les membres du G5 Sahel, la suppression des frais de roaming constitue une décision majeure, en harmonie avec celle relative à la suppression des visas, décidée par les Chefs d’Etat, et dont les modalités de mise en œuvre sont déjà en cours d’examen par les ministres des Affaires étrangères. Cette suppression du roaming va contribuer au renforcement de la coopération économique, sécuritaire, commerciale, culturelle, etc., dans la sous-région.
Le G5 Sahel qui a vu le jour, le 16 février 2014, à Nouakchott, en Mauritanie, lors d’un sommet des chefs d’Etat de l’Institution, est le quatrième regroupement d’Etats africains qui veut adopter cette politique d’inclusion sous-régionale par les télécoms. Les pays d’Afrique de l’Est l’ont rendue effective depuis janvier 2015 et les pays d’Afrique de l’Ouest se sont déjà mis d’accord pour son introduction dans la région CEDEAO, dès l’année prochaine. Ceux de la SADEC discutent encore de la faisabilité du projet, en Afrique Australe, tandis que plusieurs pays d’Afrique subsaharienne, membres de l’Alliance Smart Africa, l’ont déjà mise en place.
Muriel Edjo (Ecofin)

l’article apparu sur Mauriweb

original article sur Mauriweb

Articles similaires