Rencontres internationales de la photo de Fès: Hommage posthume à Leila Alaoui

Les Rencontres internationales de la photo de Fès reviennent pour une 10ème édition. Prévue du 22 novembre au 19 décembre 2016, cette édition aura pour thème «Trait d’union». Ainsi elle sera marquée par plusieurs temps forts, notamment l’hommage qui sera rendu à la grande photographe franco-marocaine Leila Alaoui. D’ailleurs, une trentaine d’œuvres photographiques de cette artiste seront dévoilées. Outre cet hommage, les rencontres de la photo de Fès donnent à découvrir des créations de plusieurs photographes. A mentionner le travail du binôme Floriane de Lassée et Nicolas Henry. Ces deux photographes proposent le fruit des rencontres, miroirs des rapports sociaux, elles ont une portée symbolique et humaniste. Egalement à ne pas manquer, le travail de Bruno Ulmer, dont la pratique artistique aborde aussi bien la peinture que le collage, la photographie autant que le film, la vidéo, l’installation scénographique ou théâtrale… La photographe italienne Rosi Guia, quant à elle, offre un travail actuellement en cours de publication, d’un reportage social «Traces de communauté(s)» sur le quartier populaire de La Belle de mai à Marseille. Une projection en boucle de 30 photographes du monde, mise par Slideluck à la disposition du public des rencontres internationales de la photo, témoigne d’un regard conjugué au pluriel, donnant matière à voir tout en créant un espace de rencontres virtuelles. A voir le travail de Hicham Benhoud. Celui-ci dévoile la série «Salle de classe» réalisée à Marrakech. Il fait sa mise en scène, bouscule le paysage, la salle de classe se métamorphose car les enfants quittent les tables pour s’installer dans d’autres situations que l’artiste a voulu qu’elles soient ainsi. Une fois de plus, les Rencontres internationales de la photo de Fès sont le lieu par excellence de visites guidées, de rencontres sous forme de master class avec Mohamed Aroussi et Thomas Oliva autour de la thématique mise en scène photo et lumière, et Thami Benkirane autour d’une série de photos réalisées par le photographe, «Fès et gestes». Enfin, les plus jeunes, sans caractère exclusif pour autant, retrouveront Omar Chennafi pour le désormais traditionnel rallye photo en médina et des ateliers de photographie.

l’article apparu sur Aujourd’hui Maroc

original article sur Aujourd’hui Maroc