OCP Policy Center : L’Afrique subsaharienne la plus servie

Décidément les investissements directs étrangers (IDE) marocains dans le monde sont essentiellement orientés vers l’Afrique. C’est ce qui ressort d’une récente publication de l’OCP Policy Center.  L’étude établit en effet un bilan des 15 dernières années. En prenant la période 2008-2013, le Maroc aurait investi en Afrique beaucoup plus dans le secteur bancaire, soit une part  de 40,9%. Le secteur des télécommunications arrive en deuxième position avec des IDE marocains de  l’ordre de 34,1%. Le holding et l’immobilier détiennent respectivement des parts de 10 et de 6,1%. L’Afrique subsaharienne accueille, quant à elle,  62,9% des investissements marocains avec un pic de 88,2% observé en 2010. Se référant à la publication de l’OCP Policy Center, «les investissements marocains en Afrique subsaharienne s’orientent vers le secteur bancaire, les télécommunications, le holding et l’immobilier, et ce par des prises de participation au capital des entreprises locales ou un montage de filiales». En établissant une répartition par pays, l’analyse de l’OCP Policy Center situe le Mali en première position. Les IDE du Maroc dans ce pays se sont élevés à 58,9% en 2009, 35,6% en 2010 et 28% en 2013. En 2011 et 2012, le Cameroun et la Côte d’Ivoire ont centralisé une part de 55,2 et 55,9% des IDE marocains en Afrique subsaharienne.

l’article apparu sur Aujourd’hui Maroc

original article sur Aujourd’hui Maroc

Articles similaires