SANS AUCUN DÉBAT PRÉALABLE, LE MAROC LANCE LA GUERRE AUX BURQUAS | Actu-Maroc

Depuis ce début de semaine, la vente de burquas est interdite dans le royaume.

Les autorités ont fait passer une circulaire à ce sujet aux commerçants tout en saisissant l’occasion pour ramasser les stocks non sans prévenir les vendeurs qu’ils sont désormais exposés à de lourdes amendes s’ils sont surpris pendant une transaction. Aussitôt cette décision connue, un grand débat s’est installé au sein de la société et dans les mosquées pour connaître les vraies raisons de cette interdiction du voile intégral, la traduction la plus appropriée de ce vêtement qui ne relève pas des traditions vestimentaires marocaines.

Réaction prévisible, le débat a vite dévié sur les droits des citoyens à s’habiller comme ils l’entendent alors qu’une partie des citoyens croient savoir que la décision est avant tout politique puisque ce vêtement de plus en plus prisée par les marocaines;  pourrait être en déphasage avec la politique d’ouverture du pays et son positionnement touristique.

Les modernistes saluent, eux , la mesure d’interdiction en se félicitant de ne plus voir le paysage marocain « pollué » par une tenue qu’il juge »rétrograde », importée d’ailleurs et qui n’a pas sa place parmi la beauté des vêtements traditionnels féminins marocains.
Commentaires

l’article apparu sur Maroc Actu

original article sur Maroc Actu