LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR, FER DE LANCE DU SUIVI DU DISCOURS ROYAL | Actu-Maroc

Le discours royal de la fête du trône qui a marqué les esprits par la sévérité du constat fait par le souverain sur le rendement de l’administration en général, a créé une frénésie dans différents départements pour revoir l’ensemble des aspects de leur fonctionnement et les moyens à mettre en œuvre pour être plus efficaces dans les services offerts aux citoyens et aux investisseurs. Le département qui multiplie les réunions avec toute la hiérarchie territoriale et sécuritaire reste bien entendu celui de l’intérieur dont le ministre, Abdelouafi Laftit est à la fois au four et au moulin pour donner corps au recommandations et orientations contenues dans le discours royal étant le plus visé par les critiques du souverain. Pas moins de deux réunions en l’espace de 24 heures ont regroupé tout ce que compte le pays comme gouverneurs et walis des régions les plus chaudes où les projets de développement socio-économique ont accusé un retard manifeste et pénalisant dans l’exécution des chantiers. La deuxième réunion s’est également passé en présence des patrons de la sûreté national, de la gendarmerie et de la sécurité extérieure (Dged), preuve que la tension existe ailleurs en plus et en parallèle de la région du Rif  et preuve que le discours royal sonne comme un avertissement contre des risques majeurs de contagion à travers tout le pays.Ces risques peuvent expliquer du reste, le refus d’accorder une amnistie générale aux leaders du Hirak rifain
Commentaires

l’article apparu sur Maroc Actu

original article sur Maroc Actu