Malversations financières à Poste SA : Des cadres dirigeants entendus par le (…) – Gaboneco

Plus que l’ombre d’elle-même, Poste SA vit ses derniers jours. De la trésorerie interne en passant par le paiement des salaires des employés, l’entreprise accuse de nombreuses difficultés liées au manque de finances. Récemment pour parvenir à restructurer l’entreprise sans parler de renflouer ses comptes, le dirigeant actuel, Michael Adandé a évalué un plan de sauvetage chiffré à 60 milliards de francs CFA mais en cette période critique pour le principale actionnaire, l’Etat, où trouver une telle somme ? De même que s’est-il réellement passé pour que l’entreprise puisse en arriver à ce niveau ? Qui est à l’origine de la faillite de l’établissement financier, filiale de l’entreprise ?Pour découvrir ce qui s’est réellement passé durant des années au sein de l’entreprise et saisir la source du mal, après un silence moins long, le Parquet du tribunal de Libreville vient d’ordonner l’arrestation il y a quelques jours d’une dizaine de responsables encore en fonction ou non de cette entreprise. Cette arrestation comprend des directeurs généraux, de chefs d’agences, des comptables et contrôleurs de comptes et des partenaires extérieurs impliqués dans des crédits frauduleux avec la complicité de certains membres du personnel. Selon le quotidien d’information l’Union par qui rapporte ces informations, même l’ancien PDG, Alfred Mabika Mouyama devrait être attendu.

Voilà bien une posture du parquet qui relancera l’agitation autour de cette affaire. Mais que peuvent réellement attendre les 40.000 clients victimes de ce scandale financier ? Rien. Et en soi, l’exemple typique de l’établissement financier Bâtisseur de Richesse (BR Sarl) dont l’arnaque orchestrée par son directeur a conduit à la spoliation de 30 000 clients peut bien permettre d’imaginer une issue identique même si à la fin le cas de Poste Bank pourrait receler divers ressorts et rebondissements.

l’article apparu sur Gabon eco

original article sur Gabon Eco