La Dynamique unitaire bat campagne dans les centres de santé pour adhérer à sa grève – GABONACTU.COM

Jean Remy Yama au centre de santé de Nkembo, 2ème arrondissement de Libreville @ DR
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) –  La Dynamique unitaire, une constellation d’une quarantaine de syndicats a engagé une vaste campagne dans les centres de santé pour mobiliser le personnel en faveur de sa grève générale illimitée qui fait mouche dans le secteur éducatif.

La campagne dans les centres de santé est menée par Jean Remy Yama, le Secrétaire général de la DU.

Samedi dernier, Dynamique unitaire a décidé en Assemblée générale d’entrer en grève générale illimitée dès lundi dernier. Les dirigeants de cette fédération et leurs militants ont voté à mains levées pour le boycott de la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017) qui se joue au Gabon du 14 janvier au 5 février prochain.

Ils expliquent ce boycott par manque d’investissements dans les secteurs sociaux notamment l’éducation. Les états généraux de ce secteur avaient recommandé un budget de 500 milliards de FCFA pour rattraper le retard cumulé dans la construction des écoles, des universités, grandes écoles et leur équipement.

« Rien n’a été fait 5 ans après », a déploré Jean Remy Yama, président de la DU. Ce leader syndical a soutenu qu’en moins de 5 ans, le Gabon organise deux CAN. Le budget pour ces deux événements de loisir, selon la DU, est de 500 milliards de FCFA. C’est pour dénoncer ces mauvais choix politiques des autorités que la DU a décidé de boycotter la CAN.

La DU a également clairement indiqué que la libération des détenus politiques fait désormais partie de ses priorités. Bertrand Ndzibi et Landry Ami Washington sont les deux prisonniers cités durant l’assemblée générale.

Les syndicalistes ont également affirmé qu’ils craignent une réduction des salaires des fonctionnaires comme c’est le cas actuellement au Tchad. Dans leur compte rendu, ils disent que lors du dernier somment de la CEMAC à Yaoundé au Cameroun, le FMI a recommandé la réduction des charges de l’Etat suite à la crise des matières premières dont l’Afrique centrale est l’un des principaux pourvoyeurs mondiaux. La France aurait durant le même sommet recommandé la dévaluation du FCFA. Les dirigeants de la sous région auraient opté pour la réduction des salaires et non la dévaluation du FCFA.

Les syndicalistes gabonais se sont d’ores et déjà prononcé contre cette mesure impopulaire qui réduirait les fonctionnaires gabonais dans la mendicité au regard de leurs salaires qu’ils estiment minables.

La DU s’est ensuite appesantie  sur ses traditionnelles revendications qui sont le paiement de la PIP du 2ème trimestre 2015, le paiement des rappels, des services rendus et des droits des agents des secteurs parapublics.

Le nouveau cadre de gestion de la main d’œuvre non permanente, l’organisation des élections professionnelles, le versement de la subvention de l’Etat à la DU, la réorganisation du Conseil économique et social (CES), le statut du leader syndical…

Pour le succès de sa grève générale, la DU annonce qu’il associera des associations des élèves, des étudiants et des parents d’élèves.

La prochaine assemblée générale est prévue le 14 janvier prochain soit le jour de l’ouverture de la CAN.
Patrick Charme

l’article apparu sur Gabon Actu

original article sur GabonActu