Imbroglio sur les terres d’Assinie en Côte-d’Ivoire, Ouattara fait annuler un jugement du Tribunal d’Aboisso

Par Connectionivoirienne.net | Sylvie Kouamé
A qui reviennent les parcelles de terre d’Assinie ? A l’Etat de Côte-d’Ivoire ou aux habitants des villages situés sur ce littoral ? C’est à cette question qu’un juge du Tribunal d’Aboisso a bien voulu répondre, en rendant un jugement au profit des villageois, malgré le fait que l’Etat de Côte-d’Ivoire ait décrété depuis 1980, Assinie «zone de développement touristique protégée».

Arguant du fait que les villageois aient été manipulés par des spéculateurs, l’Etat de Côte-d’Ivoire sur instruction d’Alassane Ouattara à son ministre de la Justice, a fait recemment annuler la décision rendue par le Tribunal d’Aboisso.
Le Garde des sceaux Sansan Kambilé devrait en effet, dans les jours à venir engager devant la chambre administrative de la Cour suprême  «une procédure d’annulation de tous les certificats fonciers» octroyés par le tribunal d’Aboisso, indique Jeune-Afrique, toujours bien informé sur les intrigues au Palais présidentiel d’Abidjan-Plateau.
Alassane Ouattara et plusieurs de ses ministres possèdent de grosses résidence privées sur le littoral d’Assinie.
Les villageois munis de leurs titres fonciers demandent aux richissimes résidents de leur payer les prix des parcelles, et menaçent de les faire déguerpir si ceux-ci refusaient de payer.

Commentaires Facebook Commentaires

l’article apparu sur connection ivoirienne

original article sur connection ivoirienne

Articles similaires