Produits de grande consommation: les prix sont restés stables en décembre

Dans le cadre de ses missions régulières de contrôles des prix et de la qualité des produits, la Direction Générale du Contrôle économique et de la Répression des Fraudes (DGCRF) du Ministère en charge du Commerce effectue quotidiennement des sorties dans les magasins de gros, demi-gros et détail dans les différentes localités du pays.  
 
Ces contrôles ont permis, d’observer globalement une stabilité des prix des produits de grandes consommations. Les prix de ces produits  de grande consommation, malgré la fluctuation des prix de certains, sont toujours dans la marge des prix plafond conjointement fixés lors de la dernière réunion du Cadre de Concertation Tripartite (CCT) d’avril dernier.
Il a même été noté une baisse de 5 à 13% du prix de certaines céréales comme le maïs blanc, le sorgho blanc, et le petit mil ; le riz 25% brisure est resté stable avec un prix de 16 000f le sac de 50 kg.
Le prix du sucre de la SN SOSUCO est resté stable : 600f pour le granulé et 750 f pour le morceau conformément aux conclusions du cadre de concertation tripartite. Ces prix, selon le protocole entre la SN SOSUCO et les distributeurs pour l’année 2017 ne connaitront pas de hausse. Par ailleurs, le retour progressif du sucre SOSUCO influera nécessairement sur le prix du sucre importé dont le prix moyen actuel est de 617 francs CFA, le kilogramme de granulé.
Quelques cas isolés de pratique de prix illicite ont néanmoins été constatés sur le riz 25% brisure.
A ces pratiques, s’ajoutent d’autres manquements tels que le défaut de publicité des prix, la non présentation de facture, la vente de produits périmés ou prohibés, etc.
Les contrevenants ont été sanctionnés par des amendes pour la plupart, ce qui a permis de mobiliser au profit du budget de l’Etat 16 446 000 durant le mois de novembre et 228 961 079 depuis le début de l’année 2016.
Les cas constituant une menace pour la santé des consommateurs, ont conduit à l’interpellation des fautifs à travers l’ouverture d’une procédure judiciaire.
Les contrôles de la DGCRF sont permanents afin d’assurer le service public de la qualité des produits mis à la consommation, de la publicité et du respect des prix.
DCPM/ Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat

l’article apparu sur Fasozine

original article sur Fasozine