Une commune aux abois !: Toute l’actualité sur liberte-algerie.com

La commune d’El-Hakimia, relevant de la daïra de Sour El-Ghozlane, 45 kilomètres au sud-ouest de Bouira, semble avoir été oubliée par les autorités publiques et ce, à tous les niveaux. Cette municipalité n’enregistre aucun signe de développement urbain. Sa population se dit livrée à elle-même et délaissée par ses élus locaux. Il est vrai qu’El-Hakimia est l’une des communes la moins lotie en matière d’aménagement urbain et d’infrastructures publiques. “On est marginalisés par l’État”, tranchent certains habitants rencontrés. Dans la plupart des localités visitées, ce sont toujours les mêmes contraintes et carences qui sont exprimées par les citoyens. Pas de raccordement aux réseaux d’AEP et au gaz naturel dont le projet inscrit dans le cadre du programme complémentaire, n’a pas été totalement achevé. Par ailleurs, les routes qui mènent vers cette commune sont dans un état de délabrement plus qu’avancé : nids de poule, crevasses et autres pistes impraticables font partie du décor, notamment sur le CW22, qui relie la commune de Souk El-Khemis à Sour El-Ghozlane, sur une distance de 10 km. À signaler que cette route a fait l’objet d’une importante rénovation, depuis une année. S’agissant des infrastructures de base, elles sont très en-dessous des attentes de la population, estimée à près de 4 000 âmes. Selon un élu local, la principale cause de ce manque en infrastructures est liée au problème du foncier et l’inexistence d’assiettes. Le territoire de la municipalité est, majoritairement, constitué de terrains privés, ce qui empêcherait les responsables de projeter la réalisation de différents projets et même d’améliorer, ne serait-ce que le cadre de vie de la population. Il faut dire que cette municipalité survit grâce aux subventions directes de l’État, dans le cadre des différents programmes de développement (PCD, PSD) ainsi que son budget de fonctionnement. De leur côté, les citoyens semblent résignés quant à la situation catastrophique de leur commune.  

R. B.

l’article apparu sur Algerie liberte

original article sur Algerie liberte