Vers une fondation de la protection intellectuelle de la pensée et de la croyance – Actualité


Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a annoncé, hier à Oran, que son département prépare la création d’une fondation qui sera chargée de la protection intellectuelle de la pensée et de la croyance en Algérie.


Dans une déclaration à la presse, Mohamed Aïssa a souligné que la création de cette fondation a pour objectif de sécuriser la référence islamique de la société algérienne et la modération de la pratique religieuse qui «nous  épargnent les conflits et la fitna».

«Nous aspirons à ce que cette fondation accompagne tous les efforts du ministère destinés à protéger et à sécuriser la pratique religieuse des Algériens, à faire obstacle à toutes les tentatives d’intrusion et sectaires qui visent à diviser la société et à semer la fitna et le désordre», a déclaré Mohamed Aïssa, exhortant les participants à cette rencontre, à constituer le premier noyau de la future institution.

Le ministre a, au passage, mis en garde contre le danger d’intrusion de pratiques religieuses étrangères inconnues dans l’histoire de l’Algérie et qui trouvent écho chez les jeunes, faisant allusion aux adeptes des sectes «adoratrices du diable», «El Ahmadia», nonobstant les campagnes d’évangélisation et du chiisme.  

l’article apparu sur alwatan dz

original article sur alwatan dz

Articles similaires