FIFA : Le Mondial 2026 à 48 équipes approuvé – Sports

Le conseil de la FIFA, réuni pendant deux jours à Zurich sous la présidence de Gianni Infantino, a approuvé à l’unanimité, hier, la proposition du successeur de Joseph Sepp Blatter de passer à un Mondial à 48 équipes dès l’édition 2026, dont le pays hôte ne sera désigné qu’au mois de mai 2020.

Une décision confirmée hier matin par un tweet de l’instance suprême du football mondial : «Le conseil de la Fifa a décidé à l’unanimité le passage à 48 équipes dès 2026, avec 16 groupes de 3.»

Les éditions Russie 2018 et Qatar 2022 seront ainsi les dernières du Mondial à 32, qui passera ainsi dès 2026 à 48 sélections, soit 14 de plus qu’actuellement, avec une hausse du nombre de matchs qui passera de 64 à 80. Si pour l’heure, le conseil de la FIFA n’a pas donné les détails concernant les modalités du déroulement du Mondial 2026 avec 48 équipes, qui seront établies à l’issue de la réunion qui se poursuivait hier, l’instance annonce déjà que le premier tour de ce Mondial se disputera avec 16 groupes de 3 équipes chacun. La durée du tournoi restera inchangée et s’étalera toujours sur 32 jours, dans 12 stades, avec 7 matchs pour les deux finalistes comme c’est le cas actuellement.

La décision a été adoptée à l’unanimité et aucun doute subsistait sur l’adoption de cette proposition de Gianni Infantino, qui avait fait le forcing pour faire passer son projet.

Pour défendre son projet, Infantino, qui a succédé à Blatter en février 2016, a axé sa plaidoirie sur le fait que la hausse du nombre des sélection en phase finale du Mondial «accroîtrait l’intérêt sportif de la compétition et donnerait à plus de pays et pas seulement les grandes puissances du foot l’espoir de se qualifier».

Outre l’intérêt sportif, ce passage à un Mondial à 48 sélections engendrera des dividendes financiers conséquents. Selon un rapport confidentiel de la FIFA révélé par l’AFP, Infantino prévoit une hausse de 640 millions de dollars des revenus par rapport aux prévisions du Mondial russe, alors que ceux des droits de télévision et du marketing progresseront de 505 et 370 millions de dollars, soit une hausse de près de 1,5 milliard de dollars.

Quatre places supplémentaires pour l’Afrique ?

Si les détails de ce Mondial 2026 à 48 équipes n’ont pas été définis avec exactitude — car soumis au débat au sein du conseil de la FIFA — la question cruciale reste de connaître le quota de chaque confédération avec cette nouvelle monture du Mondial avec les 16 nouvelles places ajoutées.

En attendant, selon certaines indiscrétions, l’Afrique aura la part du lion, puisqu’on évoque déjà 9 places pour le continent, soit quatre places supplémentaires, contre trois de plus pour l’Europe qui passera à 16 représentants. Une hausse conséquente pour l’Afrique qui devrait donc voir le nombre de ses représentants plus que doubler, passant de quatre actuellement à neuf.

Outre la répartition, pour faire face à ce nouveau système de Mondial avec 48 sélections, l’idée d’une co-organisation, voire d’une triple organisation est envisageable.

l’article apparu sur alwatan dz

original article sur alwatan dz