Fichier électoral : Confusion dans la procédure d’inscription – Actualité


A quelques mois de la tenue des élections législatives de 2017, des partis politiques affichent déjà leur inquiétude sur le déroulement de cette échéance électorale.


Dans la wilaya de Tizi Ouzou, c’est le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) qui met, d’ores et déjà, en garde l’administration sur d’éventuelles irrégularités dans la préparation de cette élection. Des présidents d’APC soulignent «des inscriptions massives de militaires dans les listes électorales de leurs communes». Rabah Yermeche, maire d’Aghribs, nous a révélé «une confusion» dans l’inscription des éléments des corps constitués au niveau de sa municipalité.

«Nous avons reçu des services de la wilaya de Tizi Ouzou le fichier des électeurs de notre commune avec 661 militaires inscrits sur la liste alors que l’inscription sur le fichier électoral exige la présence physique de l’intéressé. Nous sommes dans une situation confuse alors que durant les élections précédentes, les militaires votaient par des procurations dans leurs communes de résidence», souligne M. Yermeche, qui ajoute que ce genre de pratique risque de susciter de véritables inquiétudes dans les communes puisqu’il s’agit, a-t-il précisé, d’«une situation qui laisse libre cours à toute manœuvre préélectorale» à l’approche des prochaines échéances.

L’inscription des éléments des corps constitués sur le fichier électoral préoccupe plusieurs présidents d’APC dans la wilaya de Tizi Ouzou, dans la mesure où elle «se fait sans la présence physique de l’intéressé». A Yakouren, le président de l’APC, Mohamed Si Tayeb, nous a précisé que ses services passent au peigne fin toutes les demandes d’inscription de militaires dans le fichier électoral. «Dans notre commune, il n’y a pas d’irrégularité  dans cette opération, car nous avons carrément affecté un agent qui est chargé de vérifier les inscrits concernés.

Les services de l’ANP nous communiquent une liste de personnes à inscrire sur le fichier électoral de notre commune. Puis nous procédons à la vérification au niveau des communes de naissance des militaires en question. Cela demande un peu plus de temps, mais il s’agit d’un travail qui nous permet d’éviter des irrégularités», a-t-il ajouté. Nous avons essayé de contacter le responsable du bureau des élections à la wilaya de Tizi Ouzou pour avoir la version de l’administration, mais en vain.

l’article apparu sur alwatan dz

original article sur alwatan dz

Articles similaires